RECHERCHE ET INNOVATIONS POUR L’IMPLANTATION DURABLE DE FLOATOVOLTAICS

Notre Vision

Notre but est d’élucider le déploiement de "floatovoltaics" (modules photovoltaïques flottants) pour minimiser les impacts délétères sur les plans d’eau et de maximiser les impacts bénéfiques.

Qui Sommes Nous

Nous sommes des chercheurs à l’Université de Lancaster et l’Université de Stirling experts dans les secteurs de l’énergie et des environnement aquatique. Nous sommes spécialisés dans les études de terrainansi que en laboratoire et en modèlisation informatique.

Notre Approche

Nous suivons une approche collaborative, en travaillant avec l’industrie, les organismes de réglementation et des partenaires académiques à travers le monde, afin de s’assurer que les prises de décision dépendent d’une expertise au plus haut niveau.

Pour en savoir plus ou pour travailler avec nous, contactez-nous ici.

IMPACT POTENTIEL

Les deux processus qui risquent de causer un impact sur l’écosystème lors de l’installation de floatovoltaics sont d’une part la réduction des ondes solaires pouvant pénétrer dans l’eau, d’autre part une réduction des mélanges hydrauliques dû à une réduction de la surface de contact entre l’eau et le vent. Alors que ces deux processus devraient provoquer un refroidissement du plan d’eau, lorsqu’il y a stratification, il n’est pas évident de prédire leur impact sur la durée de stratification ou la profondeur de la strate mélangée. Il est donc essentiel de comprendre les conséquences d’une réduction de lumière et de température, car un changement dans la durée et la profondeur de la stratification pourrait avoir des effets en cascade sur les propriétés biologiques, chimiques ou physiques de l’écosystème. Dans les plans d’eaux homéothermiques, sans stratification, il est important de prendre en compte l’impact possible des floatovoltaics sur la croissance des macrophytes et phytoplanctons ainsi que ce qui en découle sur le fonctionnement du plan d’eau.

Si la conception et le déploiement sont réfléchis, il est possible, en plus d’une réduction de l’évapotranspiration, que les floatovoltaics puissent avoir des impacts bénéfiques tel une réduction des algues toxiques, une Une amélioration de l’oxygénation des eaux profondes ainsi qu’une réduction de la libération de nutriments issus de la couche sédimentaire. En revanche, le déploiement des modules pourrait avoir des conséquences indésirables tels qu’une augmentation de diatomées filamenteux, une anoxie en profondeur ou une surcharge en éléments nutritifs. Les implications du déploiement des floatovoltaics pour les émissions de gaz à effets de serre provenant des eaux stagnantes n’est pas encore connue et donc la véritable empreinte carbone de l’électricité produite ainsi n’est pas encore calculable.

L’EQUIPE

Dr Alona Armstrong

Je suis maître de conférence à l’Université de Lancaster dans le département Lancaster Environment Centre et cheffe de projet pour le Energy Lancaster, groupe Energy and Environment. Je me cherche à comprendre les interactions entre les infrastructures de production d’énergie et l’environnement. J’utilise ces informations pour guider les politiques et les pratiques gouvernementales, dans le but fondamental de promouvoir les co-bénéfices environnementaux de la transition énergétique.

Je suis chercheur en limnologie à l’université de Stirling, étudiant les effets des conditions météorologiques sur les températures ainsi que la dynamique de mélange des lacs et leurs conséquences sur l’écosystème des lacs. J’ai été pionnier dans l’utilisation de l’observation à haute fréquence in-situ pour étudier les lacs au Royaume-Uni, j’ai aussi travaillé avec de nombreux modèles informatiques de dynamique des lacs.

Giles Exley

Je suis doctorant à l’Université de Lancaster et à l’Université de Stirling, j’étudie les effets des floatovoltaics sur les processus et fonctionnements des plans d’eau. J’ai créé des extensions pour des modèles informatiques de lacs, en adaptant leurs fonctionnalités pour simuler les effets de la présence de floatovoltaics sur les processus physiques des plans d’eau. Je vais bientôt commencer mes recherches sur le terrain dans le troisième parc à floatovoltaics du Royaume Uni.

Dr Trevor Page

Je suis modélisateur environnemental au Lancaster Environment Centre à l’Université de Lancaster, je m’intéresse particulièrement à la représentation des processus en fonction de l’échelle d’observation et à l’analyse des incertitudes. J’ai de l’expérience dans la modélisation des lacs, y compris les communautés d’algues, et dans la modélisation des bassins d’eau, principalement l’hydrologie et les éléments nutritifs. J’ai entrepris une évaluation préliminaire de l’impact des modules floatovoltaics sur les propriétés physiques, chimiques et biologiques de l’eau.